Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Prévention: risques et protection

Fil des billets

mardi 21 décembre 2010

Rapports sexuels oraux (avec la bouche)

Quelles sont les règles du safer sex à observer dans les rapports sexuels oraux?

Pas de sperme dans la bouche. Ne pas avaler de sperme. Pas de sang menstruel dans la bouche. Ne pas avaler de sang menstruel.

Satisfaire sexuellement une femme avec la bouche comporte-t-il un risque pour moi?

Il existe un risque d'infection si votre partenaire a ses règles. Une infection est possible par le sang menstruel entrant en contact avec votre bouche. D'après les connaissances actuelles, les sécrétions vaginales par contre ne présentent pas de risque.

Même si vous êtes séropositif ou séropositive, il n'y a pas de risque d'infection pour votre partenaire.

Satisfaire sexuellement un homme avec la bouche comporte-t-il un risque pour moi?

Il est important que le sperme n'entre pas en contact avec la bouche et que vous n'avaliez pas de sperme. D'après les connaissances actuelles, la goutte qui précède l'éjaculation ne présente pas de risque d'infection lors de rapports sexuels par voie orale. Convenez avec votre partenaire qu'il se retire avant l'éjaculation ou qu'il vous donne un signal clair avant d'éjaculer. Au cas où il éjaculerait dans votre bouche, crachez le sperme et rincez-vous l a bouche plusieurs fois à l'eau tiède. N'avalez pas le sperme!

Même si vous êtes séropositif ou séropositive, il n'y a pas de risque d'infection pour votre partenaire.

En tant que femme, me faire satisfaire sexuellement avec la bouche comporte-t-il un risque pour moi?

Il n'y a aucun risque d'infection pour vous en tant que femme.

Si vous êtes séropositive, il existe un certain risque pour votre partenaire lorsque vous avez vos règles. Une infection par le biais de sang menstruel entrant en contact avec la bouche de votre partenaire est possible.

D'après les connaissances actuelles, les sécrétions vaginales par contre ne présentent pas de risque d'infection lors de rapports sexuels par voie orale.

En tant qu'homme, me faire satisfaire sexuellement avec la bouche comporte-t-il un risque pour moi?

Il n'y a aucun risque d'infection pour vous en tant qu'homme.

Si vous êtes séropositif, il existe par contre un réel risque pour votre partenaire si vous éjaculez dans sa bouche. Il est important qu'il ou elle ne prenne pas de sperme dans la bouche. D'après les connaissances actuelles, ladite goutte de plaisir avant l'éjaculation ne présente pas de risque d'infection lors de rapports sexuels par voie orale.

Convenez d'un signal clair avec votre partenaire avant le rapport sexuel oral.

Risque d'infection pour les personnes qui vivent une relation stable à deux

Lorsque vous pensez que votre partenaire entretient des rapports sexuels non protégés avec d'autres, parlez-en avec lui/elle. Faites confiance à votre sentiment, prenez votre santé au sérieux. Entretenez-vous éventuellement avec lui/elle de la manière dont vous vivez la situation et comment vous pensez vous protéger d'une infection; veillez à respecter les règles du safer sex, jusqu'à ce qu'un test de dépistage effectué trois mois après l'exposition au risque établissent que votre partenaire est séronégatif / séronégative. Vous obtiendrez toute l'assistance requise de l'Antenne régionale de l'Aide Suisse contre le Sida.

Si vous avez une aventure, pensez à respecter toutes les règles du safer sex.

Vous pouvez renoncer aux règles du safer sex dans le couple ou avec un partenaire permanent, lorsque aucun des deux n'était infecté au début de la relation et que vous êtes toujours fidèles ou que tous deux respectez les règles du safer sex lors de rapports en dehors du couple ou partenariat.

N'oubliez pas non plus le risque de transmission par injection de drogue en intraveineuse.

Risque d'infection lors d'un rapport occasionnel non protégé

Un seul rapport sexuel non protégé avec une personne séropositive comporte déjà  le danger d'une transmission. Plus ces rapports sont fréquents, plus la probabilité de s'infecter est grande.

Si vous voulez éviter tout risque d'infection, il vous faut absolument, à chaque nouveau contact sexuel, insister sur l'utilisation du préservatif.

Dans une relation stable à  deux, il est important de parler avec votre partenaire des rapports sexuels occasionnels non protégé que vous pourriez avoir, ou de la rupture éventuelle du préservatif dans de telles situations.

Si vous n'en faites rien et continuez de coucher avec lui ou elle sans protection, vous mettez en danger votre partenaire. Même si une discussion ouverte n'est peut-être pas très facile, même si vous craignez qu'elle compromette la relation, elle n'en est pas moins indispensable.

Voies de transmission

Transmission par voie sexuelle

Dans près de 80 % des cas, la très grande majorité donc, le VIH est transmis par voie sexuelle. Risques potentiels:

  • rapports sexuels par voie vaginale non protégés (pour les deux partenaires)
  • rapports sexuels par voie anale non protégés (pour les deux partenaires)
  • rapports sexuels par voie orale: sperme ou sang menstruel dans la bouche.

MESURE: respecter les règles de précaution d'usage (safer sex)

Toujours employer un préservatif en cas de pénétration. En cas de rapport par voie orale: pas de sperme dans la bouche, ne pas avaler de sperme / pas de sang menstruel dans la bouche, ne pas avaler de sang menstruel.

Partage de seringue

Le VIH peut par ailleurs se contracter à  la suite du partage de seringue ou d'autres ustensiles en cas d'injection de drogue par intraveineuse.

MESURE: toujours employer des seringues propres.

Sachant le risque de transmission d'autres virus tels que le VHC, utiliser sa propre seringue neuve pour chaque injection. Mais aussi: son propre filtre! sa propre cuillère! sa propre eau!)

Transmission de la mère à  l'enfant

Une transmission du VIH d'une mère séropositive à  l'enfant est possible pendant la grossesse, l'accouchement ou l'allaitement. Différentes mesures permettent toutefois d'en réduire considérablement le risque.

Transmission par le sang

Une transmission par le sang ou des produits sanguins dans un environnement médical n'est guère à  craindre aujourd'hui en Suisse. Le sang et les produits sanguins font l'objet de contrôles très stricts.

page 2 de 2 -