Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Journée mondiale de soutien aux personnes infectées et affectées par le VIH/sida: Groupe ENVIH

Le 1er décembre est l’occasion de rappeler qu’environ 20'000 personnes vivent aujourd’hui avec le VIH en Suisse. Qu’en est-il de leur réalité de vie au quotidien avec le virus ?

De la réalité médicale, Indétectables…

Les avancées médicales qu’ont connues les traitements ont grandement amélioré la qualité de vie des personnes vivant avec le VIH. Aujourd’hui, le diagnostic n’est plus synonyme de mort et l’espérance de vie reste inchangée s’il intervient rapidement après l’infection. Dans la majorité des cas, le traitement se résume à un cachet par jour sans plus d’incidence sur le quotidien. Comme le montrent les contrôles médicaux réalisés généralement tous les 6 mois, ce traitement permet de ramener la charge virale en dessous du seuil de détection, soit l’indétectabilité. Les personnes séropositives et leurs partenaires séronégatifs•ives peuvent alors décider d’abandonner le préservatif sans risque de transmission du virus.

…à la réalité sociale, Invisibles

Pourtant, malgré ces évidences médicales, les personnes séropositives sont encore trop souvent confrontées à la sérophobie. Il leur est difficile de parler de leur statut sérologique avec leurs proches : familles, ami•e•s, partenaires… Par peur d’une réaction de rejet, elles sont contraintes à se murer dans le silence. Celui-ci les conduit à un isolement et une perte d’estime de soi générateurs de mal-être.

Depuis la fin des années 1990 et l’apparition de traitements efficaces, l’invisibilisation des personnes séropositives n’a pas permis de changement culturel. La représentation que nous nous faisons généralement d’une personne porteuse du VIH n’a malheureusement pas évoluée depuis cette époque. En l’absence d’informations sur les réalités médicales actuelles et de figures d’identification positive, le diagnostic de séropositivité est encore vécu comme un choc, assorti d’un sentiment de culpabilité et de honte.

Comme une envih de changement

Ce 1er décembre est l’occasion de mettre en lumière envih, projet développé par et pour les personnes séropositives qui a vu naissance à Lausanne au début de cette année 2016. Mis sur pied au sein de VoGay, association vaudoise pour la diversité sexuelle et de genre, en collaboration avec le Checkpoint Vaud et avec le soutien de l’Aide Suisse contre le Sida, envih offre un espace de dialogue sur son vécu avec le VIH ainsi que la possibilité de partager des moments de convivialité et de créer des liens. Il offre également la possibilité de communiquer sur la réalité de vie avec le VIH par le biais d’articles, de témoignages, d’actions de sensibilisation afin d’apporter une image positive et réaliste des personnes vivant avec le VIH.

Plus d’informations :

· www.vogay.ch/envih · https://www.drgay.ch/fr/ta-sante/undetectable

Contacts:

· envih Coordination de projet Eric Périat envih@vogay.ch 079 310 31 78

· Aide Suisse contre le Sida Florent Jouinot Programmes HSH Coordination romande florent.jouinot@aids.ch 079 855 45 69

avec le soutien du GRIP (Groupe Romand d'intervenants de proximité) et le Groupe Sida Neuchâtel